Longtemps considérée comme la marque à papa, désuète et fonctionnelle, Decathlon s’émancipe, s’affirme pour atteindre des sommets de la hype, notamment chez les rappeurs et les millennials. Enquête sur une renaissance à base de street cred’.

Si aux US les rappeurs ne jurent que par Supreme, Nike ou Versace, en France les rappeurs prennent le contrepied et s’affichent en Decat’ à travers Quechua, Kipsta ou Kalenji.

Des marques simples, techniques et accessibles : à l’image du rap d’aujourd’hui.

Un style qui contraste radicalement avec le rap flambeur des années 2000 pour un rap authentique où les rappeurs se montrent plus proches de leur fan.

Des ambassadeurs populaires

Tout commence en 2015 où Jul, le célèbre rappeur marseillais s’affiche fièrement en doudoune Quechua dans son clip « En Y ». Clip qui cumule aujourd’hui plus de 63 millions de vues !

Puis c’est au tour de SCH de clamer son amour pour Decat’ en s’affichant avec une polaire rouge Quechua. 

Récemment le rappeur Zola se fait interviewer dans le plus grands des calmes chez Konbini avec un bonnet d’athlétisme Kalenji.

Stavo, un des rappeurs de 13 Block va même jusque déclarer son amour pour Quechua sur les réseaux sociaux. 

« Toujours en Quechua, taille M Quechua, taille M Kipsta »

« Ça représente le quartier, c’est nos valeurs. Que je perce ou pas, je vais continuer à porter ça ». 13 Block va même plus loin dans un de leurs morceaux, Zidane, où ils rappent haut et fort « Toujours en Quechua, taille M Quechua, taille M Kipsta ».

Et Décat’ s’en amuse…

C’est ainsi qu’un son Quechua est né…  

En mars dernier, les rappeurs 2MR SQUAAD improvisent “J’ai ma Quechua” sur une instru en bas de leur immeuble et le publient sur Twitter en prenant le soin de taguer leur ami Decathlon.
https://twitter.com/Fresh2mr_/status/1111399304583876608?ref_src=twsrc%5Etfw

Le compte de Decat’ leur réplique : « On veut le son entier ». 

Entre temps le twitter de Quechua change sa bio en « J’ai ma Quechua, j’ai ma Quechua, j’ai ma Quechua ».

DEAL ! 2MR SQUAAD prend ça comme un défi et enregistre le lendemain le morceau. Et baam, l’hymne à la veste de rando est né.

Décathlon s’en amuse et surfe sur la hype

Si la marque interagit régulièrement en social media avec les rappeurs, elle assure cependant ne pas faire de partenariat avec eux.

Tout cela n’est donc qu’un amour simple et authentique entre la marque et les rappeurs. Et c’est peut-être ça le plus beau dans cette histoire.

À l’heure où des marques de sportswear montent des collabs toujours plus rares et toujours plus onéreuses avec les rappeurs, Decathlon reste fidèle à ses valeurs : une marque cool, tolérante, accessible et ouverte. Un capital sympathie dont les rappeurs ont bien conscience, eux qui étaient moqués et parodiés il y a 20 ans.

Les temps changent mais Decat’ reste elle-même tant en surfant sur le style « à l’ancienne » et tient sa revanche… sans pression ! C’est aussi ça l’esprit sport.

Send this to a friend