Le vinyle fête ses 60 ans et force est de constater qu’il n’a jamais été autant en vogue et ce, partout autour du globe :

  • Des pics de ventes inégales depuis 1988 aux Etats-Unis, près de 12 millions d’unités vendues et une augmentation de 30% sur les stocks écoulés
  • Près de 12% d’augmentation des ventes en France quand les supports physiques s’effondraient de plus de 15% en 2015
  • Les UK eux cassent tous les records avec 64% de ventes en plus, atteignant un taux jamais atteint depuis 21 ans !

Si les vieux opus marchent toujours aussi bien (Beatles, Michael Jackson, …), une nouvelle vague plus jeune et underground a littéralement émergé avec des ventes pour la moitié chez les moins de 25 ans !

Les MP3 littéralement aspirés

Une nouvelle qui vient de tomber et qui ne trompe pas : les vinyles ont ramené plus d’argent que les supports digitaux la semaine passée aux Royaume-Uni !

En effet, ce sont 2.4 millions de livres Sterling qui ont été flambées pour les vinyles en cette fin de novembre contre ‘seulement’ 2.1M£ pour les supports dématérialisés.

Pire ! La même semaine, pile poil un an auparavant, les données étaient véritablement toutes autres : les vinyles ne rapportaient que 1.4M£ quand les téléchargements atteignaient des sommets avec 4.4M£.

On ne sait pas jusqu’où la mode du vinyle ira. Simple passade d’une société consumériste parfois en mal de renouvellement et nostalgique d’époques révolues … ou réel engouement pour une qualité sonore indétrônable tant de fois vantée couplée à un support mythique en faisant l’objet parfait ?

Sources : Vinyl Factory ')}

Send this to a friend