Si on peut souligner quelques beaux succès du côté de l’industrie musical en 2014, notamment de la mutation du marché vers le digital, on peut également enregistrer quelques coups durs.

L’industrie de la musique, physique qu’on s’entende bien, va mal. Très mal même.

Selon le magazine américain Forbes, aucun artistes international n’arrivera cette année à décrocher le sésame de l’album de platine. Une triste première.

Ainsi même des poids lourds de l’industrie musicale comme Beyoncé (Beyoncé, 776.000 ex ), Lorde  (Pure Heroine, 754.000 ex) ou encore Coldplay (Ghost Stories 722.000 ex) n’arriveront pas à dépasser la barre symbolique du million d’exemplaire avec leurs derniers albums.

Pour info, l’année dernière ils étaient cinq à avoir déjà dépassé la barre du 1 million de copies vendus, avec Justin Timberlake en chef de troupe avec plus de 2,3 millions d’exemplaires écoulés.

On notera également les absences remarquées de Lady Gaga, Bruno Mars ou encore Katy Perry, qui à force de se consacrer au buzz à gogo ou à leur compte instagram oublie de vendre des albums de qualités.

Seule Taylor Swift pourrait être la seule à être en mesure d’éviter ce scénario. Son album, 1989, sortie hier pourrait se vendre comme des petits pains.

L’année dernière plus de 1,2 million de copies de son précédent album, Red, s’étaient écoulés en l’espace d’une semaine.

Le constat est à peine plus glorieux en France où un seul album a réussi à dépasser la barre des 100.000 vendus : Ghost Stories de Coldplay.

Si on avait annoncé plus de 100 000 ventes en moins d’une semaine, pour le dernier album des Enfoirés on attend toujours son homologation.

Aucun problème en revanche pour certains albums sorties en 2013 comme Zaz ou Myléne Farmer qui continuent de rafler les certifications.

Peut-être devrait-on instaurer un disque de platine homologué 2 ans ? Allez on lance l’idée.

')}

Send this to a friend