2014 sera certainement l’année des stratégies marketing les plus farfelues.

Elles sont bien belles les stratégies de Beyonce,  Jay-Z ou celle de Radiohead, mais finalement on peut dire que le risque reste minime. En effet, rien que le nom seul de ces artistes “monstres”  fait vendre des centaines de milliers d’albums.

Que faire alors quand notre nom est inconnu ? Jouer la carte du risque !

C’est ce qu’a fait une maison de disque allemande, Care Of Editions

L’idée est simple: vous recevez de l’argent lorsque vous téléchargez de la musique !

Seule contrainte, pour que cette maison de disque ait les fonds pour vous payer, elle doit vendre suffisamment de vinyles. Dès qu’un certain quota est dépassé, les profits vous sont reversés.

L’argent pour payer les téléchargements est financé en temps réel dès qu’un vinyle est vendu. L’option de téléchargement est donc inaccessible lorsqu’il y a insuffisamment d’argent provenant de vinyle. Elle le sera dès qu’un vinyle sera vendu.

Ainsi les internautes ont accès en temps à la vente des albums physiques de la maison de disque et pourront recevoir entre 1$ et 45$ par album téléchargée.

Care Of Editionsne gagnera sans doute pas d’argent avec cette stratégie mais elle gagnera sans doute de beaucoup de notoriété.  En tout cas chapeau pour l’audace ! ')}

Send this to a friend